Triathlon LD de Bandol : Candice MIZON termine sa saison en beauté

Candice Mizon, vainqueur Féminine du Triathlon LD de Bandol, licenciée au Triathl’Aix revient sur cette belle épreuve de fin de saison à Bandol.

Comment se situait le triathlon de Bandol dans ta saison ?    Et comment abordais-tu cette course ?

Ce triathlon de fin de saison n’était pas vraiment prévu. Mon objectif de l’année était l’Ironman de Vichy fin Août, je n’avais pas prévu « l’après Vichy », ne sachant pas comment j’allais encaisser mon 1er Ironman. Puis au vu du résultat plus que satisfaisant à Vichy (10h02, 2ème féminine, 1ère de ma catégorie d’âge et qualifiée pour Kona 2018!) et n’étant pas blessée, l’envie de remettre un dossard a été trop forte! J’ai donc fait les triathlons Sprint locaux de septembre (Salins Hyères et Carqueiranne) que j’ai gagné, et je me suis lancée dans le triathlon de Bandol en clap de fin de cette magnifique saison 2017.

J’ai pu faire la reconnaissance du parcours vélo (1 boucle) et de la course à pied fin septembre, très beau parcours qui a conforté mon envie de faire la course ! Le parcours vallonné en faisait un petit défi, moi qui suis plutôt une rouleuse sur le plat et habituée aux courses à pied bitume « faciles ».

Malheureusement la forme, probablement due à la surcompensation, de septembre s’est bien estompée en octobre avec un bon coup de fatigue en début de mois. C’est donc avec une petite forme et peu d’ambition que je suis arrivée dimanche matin. Heureusement, mon conjoint, mon frère et beaucoup d’amis de Toulon et d’Aix présents sur la course m’ont redonnée un coup de fouet !

Quelles ont été tes sensations en course ?

8h30 top départ dans cette mer d’huile qui donne très envie ! J’ai fait une natation dans le 2ème pack, j’ai su que j’étais 1ère féminine à la sortie à l’australienne, je me suis alors appliquée sur la technique au retour pour économiser les jambes.

Départ en vélo, je sais que ça va être long, je reste donc très sage sur le 1er tour et me fait doubler par bon nombre de garçons dès la 1ère bosse. Je profite du paysage et des amis au bord de la route ! Au 2ème tour, j’essaie d’en mettre un peu plus mais les jambes ne veulent plus trop. J’arrive tout de même très satisfaite de mon vélo à la 2ème transition.

Départ en course à pied pour 3 tours, aie ! Des crampes au ventre et bas du dos ne m’auront pas lâchée pendant les 19km, heureusement les encouragements de mon conjoint et des autres athlètes et spectateurs m’ont donné la force de ne pas craquer. Je savais que j’avais une avance confortable, j’ai donc géré sans trop me mettre dans le rouge au risque d’abandonner à cause des douleurs.

L’arche d’arrivée a sonné ma fin de saison 2017 avec un large sourire et un soulagement d’aspirer à un peu de repos !

Pour quelle(s) raison(s) conseillerais tu d’essayer ce triathlon de Bandol ?

Le triathlon de Bandol propose un parcours magnifique. Le parcours vélo vallonné et exigeant permet de découvrir notre belle région avec des passages dans les vignobles et des belles vues sur la garrigue. La course à pied est très variée (route, escaliers (!), plage, sentier du littoral, port) et a donc l’avantage de passer plus vite qu’un parcours monotone. Les trois boucles permettent aussi de voir du monde souvent, ce qui est plutôt motivant.

Avec une organisation sans faille et des bénévoles en nombre, c’est un triathlon qui clôture de manière très agréable la saison de triathlon et d’autant plus quand la météo s’invite comme nous en avons eu la chance.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *