Triathlon des Sardines

Sardines Titus Triathlon

Une affaire qui roule…

A Cassis, il n’y a pas que la course à pied. Le triathlon y vit aussi une belle histoire, sans remous, mais avec succès.

6 ans que le triathlon se fait une place de choix dans le petit port de Cassis. Evidemment, la dimension du Sardines Titus Triathlon, organisé par le club marseillais du même nom, ne joue pas dans la même catégorie que la classique pédestre qui anime chaque fin d’octobre le petit port. Mais quand même. L’épreuve M affiche complet chaque année, 4 mois avant l’épreuve. « Fin juin, il n’y a déjà plus de dossards disponibles en général » affirme Vincent Paoli, l’organisateur, accompagné dans sa tâche par une équipe d’une quinzaine de personnes chef de poste, et 250 bénévoles, issus du club essentiellement. Ce qui fait quasiment un bénévole pour 2 triathlètes puisque le nombre d’engagés – 450 – est limité sur l’épreuve, du fait des capacités de parking elles-aussi limitées à Cassis. On imagine donc combien les triathlètes peuvent être chouchoutés sur cette épreuve, et pourquoi ils reviennent, sans faute, édition après édition. « Franchement, tant sur le plan organisation que sur le plan sportif, le bilan est très positif.

Il n’y a eu aucun couac cette année »

note Vincent Paoli. « Un grand nom, Sylvain Sudrie, a remporté l’épreuve, et en terme de plateau, on a sans doute ce qui se fait de mieux en France pour un distance M ». Aux côtés du Bordelais licencié à Marseille, on retrouvait entre autres Fred Belaubre, Hervé Faure, et aussi Charlotte Morel, ou Camille Donat chez les filles. «  Mais surtout, les retours qu’on a eus des concurrents sont très bons. On sait que depuis la première édition de 2011, on n’a pas grande latitude pour changer de parcours, notamment à vélo et à pied. Mais au moins, on maîtrise notre parcours, même si ça peut être un peu frustrant pour nous » raconte V. Paoli. Les concurrents de la région viennent avec entrain se frotter à un parcours sélectif, notamment à vélo. Cumulant 800m de dénivelé positif, et long de 43km, il emprunte le Pas de Bellefille, celui d’Ouillier, notamment, et assure à chaque édition une belle démonstration de force, qui détermine souvent le vainqueur final. « Sur les deux dernières éditions, le vainqueur de l’épreuve a été celui qui avait réussi à faire le trou sur le parcours vélo » note Vincent Paoli. Bertrand Billard s’était échappé en 2015, et Sylvain Sudrie a fait de même pour 2016. La suite du podium, elle, se décide plutôt sur la partie pédestre, dessinée à proximité des fameuses calanques. Une autre raison de l’attrait indéniable que provoque cette épreuve de fin de saison… Et pour attirer un peu plus de monde, et offrir une activité moins exigeante aux accompagnants, l’épreuve s’est dotée cette année d’un aquathlon XS, couru la veille du triathlon. Très prisé, il reviendra au programme 2017…

 

 

 

 

 

 

 

EN BREF

Sardines Titus Triathlon

Prochaine édition : 7-8 octobre 2017

Format : triathlon M (1,5 / 43 / 10)

Participation : 450 athlètes maximum

Infos/inscriptions :

www. sardinestitustriathlon.com

 

Par Luc Beurnaux - Photos JacVan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *