Randonnée dans les Temples du Sri Lanka

Lorsque vous envisagez votre séjour au Sri Lanka, après ou avant une course comme celle de l'Ironman 70.3 de Colombo, vous avez deux alternatives. Soit, vous optez pour le Sud de l’île, ses rivages accueillants et ses parcs animaliers. Soit, vous choisissez l’intérieur de l’île, ses montagnes et ses Temples. Si vous avez deux semaines devant vous, vous pouvez faire les deux mais pour une semaine il faut faire un choix.

Le choix de la rédaction de RESPIREZ s’est porté sur la découverte du Sri Lanka de l’intérieur pour profiter de la nature et pratiquer les sports Outdoor en fort développement sur cette île. Découverte de la première étape du Sri Lanka intérieur.

Randonnée au cœur des monastères Sri Lankais nichés au milieu de la Jungle

Pour rejoindre la région de Sigiriya depuis Colombo, il faut compter une bonne journée de transport (bus ou voiture) car pour parcourir les 200 km qui séparent la capitale de ce haut lieu classé au patrimoine de l’Unesco, il faut emprunter une route assez encombrée ou la vitesse moyenne ne dépassera pas 30 km/h. L’autre option est de prendre un petit avion depuis Colombo pour un vol domestique pour Sigiriya. Cette option permet de survoler les montagnes et les vallées intérieures du Sri Lanka. L’arrivée sur l’aérodrome de Sigiriya nous plonge dans l’époque coloniale et nous met directement dans l’ambiance du pays de Lanka, la perle de l’océan indien.

Dans cette région l’activité sportive que nous vous recommandons est la randonnée qui permet de visiter deux monastères bouddhistes nichés au cœur de la nature Sri Lankaise. Ces monastères étaient construits soit au sommet de rochers comme à Sigiriya soit au coeur de la forêt comme à Ritigala niché au fond d’une réserve naturelle. Des visites à la fois sportives et culturelles.

RANDONNÉE AU MONASTÈRE DE RITIGALA

Le monastère de Ritigala daterait du 6ème siècle avant JC, son nom viendrait du mot GALA qui veut dire ROCHER en cinghalais et RITI du pâli qui veut dire REFUGE. Ce site est un refuge et les premiers rois de l’île auraient séjourné ici. La randonnée permettant de parcourir les ruines et les vestiges de ce monastère dure environ 1 h 30. Le site n’est pas entièrement fouillé mais il est extrêmement bien conservé dans un écrin sauvage remarquable.

On découvre d’énormes bassins dans lesquels des arbres monumentaux ont pris racines. Un urinoir taillé dans la pierre démontre le niveau de raffinement des moines de l’époque. Un système de bains situés à différents niveaux de la colline permettait aux moines de méditer tout en profitant des ablutions. Un nombre très important de plantes médicinales était à disposition des moines pour soigner toutes les maladies. Un parcours assez pentu permet de faire le tour de ce temple très étendu tout en apercevant les singes dans les branches.

ASCENSION DU ROCHER DE SIGIRIYA

L’ascension du rocher du Lion de Sigiriya, est l’activité la plus surprenante à réaliser au Sri Lanka. Pour cela il vous faudra venir à bout des 1.000 marches qui vous mèneront au sommet à 200 m au-dessus de la forêt. Ce promontoire propose une vue à 360. Au sommet sur un plateau on trouve les ruines d’un monastère bouddhiste construit au 5ème siècle. Le rocher de Sigiriya est surnommé la forteresse dans le Ciel à cause de sa hauteur surprenante. L’idéal est de programmer cette ascension à la fraîche, au lever du jour, à jeun. 30 minutes d’ascension suffisent et après une longue observation au sommet, il est temps de redescendre profiter d’un bon petit déjeuner Sri Lankais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *