Les 5 incontournables du SRI LANKA

En observant notamment durant les trajets le quotidien des Sri Lankais, nous avons sélectionnés 5 incontournables qui font la spécificité du Sri Lanka

 

LE TUK-TUK (PRONONCÉ TOUK-TOUK) : 

Véhicule emblématique de l’Asie, le Tuk-Tuk est omniprésent au Sri Lanka. Il doit y en avoir davantage que de voitures. Véhicule familiale, il n’est pas rare de voir toute une famille entassée dans un tuk-tuk. On trouve même à Colombo une application UBER consacrée aux Tuk-tuks. C’est d’ailleurs une bonne idée de passer par cette application. Les tuk-tuks pris directement dans la rue n’ont souvent aucun compteur allumé ce qui rend difficile la discussion finale sur le prix de la course.

 

 

 

L’APPAM (LA CRÊPE À LA FARINE DE RIZ) : 

L’appam (ou appa) est un type de crêpe fine en forme de bol préparée avec une pâte fermentée à base de riz (ou de farine de riz) et de lait de coco. Il est très populaire au Sri Lanka. L’appam est le plus souvent consommé pour le petit déjeuner ou pour le dîner. Il est servi en double exemplaire. Le premier appam est garni d’un oeuf et le deuxième est servi sans garniture. Une bonne façon de reprendre des forces entre deux sorties de sport Nature.

 

 

 

 

 

 

 

LA FAUNE SRI LANKAISE :

L’observation animalière est une des raisons de se rendre au Sri Lanka. La faune y est particulièrement insolite : 86 espèces de mammifères (éléphants, bien sûr, mais aussi léopards, macaques, chacals...), 54 espèces de poissons, 40 sortes de grenouilles, une large gamme de reptiles (2 espèces de crocodiles et cinq de serpents venimeux). La première réserve du monde fut créée par le roi Devanampiya Tissa, dès le IIIe siècle av. J.-C. L’éléphant reste l’animal fétiche du Sri Lanka. Il n’est pas rare de voir un pachyderme traverser la route devant des automobilistes (ou chauffeurs de Tuk-Tuk) médusés.

 

 

 

 

 

 

 

LES TEMPLES BOUDDHISTES :

Le Sri Lanka est multi ethnique et multi religieux. Mais les bouddhistes, majoritairement cinghalais, représentent 74 % de la population du Sri Lanka. Religion et ethnie se confondent et être cinghalais, c’est être bouddhiste. D’où la présence de nombreux temples et de statues de Bouddha qui jalonnent les routes du Sri Lanka. Les plus anciens sont creusés dans la roche et les monastères Bouddhistes ont été construits au coeur de la nature Sri Lankaise. Au sommet d’un gros rocher (haut de 200 m comme à Sigiria) ou au coeur de la jungle (comme à Ritigala).

 

 

 

 

 

 

 

LES CHAUFFEURS SRI LANKAIS : 

Il est illusoire de vouloir conduire au Sri Lanka. La conduite à gauche est un premier sujet mais la densité de la circulation et une certaine latitude dans l’application du code de la route rendent dangereux la conduite d’un non Sri Lankais. Trois choix s’offrent alors au visiteur. Le train, héritage des anglais et qui traversent le pays de long en large. Les Bus, leur densité est importante et leur conduite totalement anarchique. Pour un séjour en groupe ou en famille, l’option chauffeur peut être intéressante. Pour 50 à 60 € par jour, vous avez à votre disposition un véhicule et son chauffeur qui vous servira de guide sur les routes sinueuses et peu indiquées du Sri Lanka. Les hôtels où vous résiderez ont prévu le gîte et le couvert pour les chauffeurs. C’est surtout une bonne occasion d’échanger avec un Sri Lankais durant les longs trajets. Un grand merci à Shiva qui nous a servi de guide et de chauffeur durant les 6 jours passés dans le Sri Lanka intérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *