Ironman FLORIANOPOLIS : le Brésil à l’heure du triathlon

L’Ironman essaime partout sur la planète. Avec plus de 170 épreuves Ironman ou Ironman 70.3 labellisées sur les 5 continents, difficile de trouver un pays qui n’ait pas sa course. La « folie » Ironman ne touche pas que les nations les plus riches. Le Brésil propose par exemple 6 dates sur une saison ! Dont deux épreuves, historiques, dans la ville de Florianopolis. Découverte.... et mise à jour des calendriers suite à la pandémie de COVID 19.

Par Luc Beurnaux – Photos : Organisation

Il n’y a pas que la samba ou le carnaval, sous le soleil brésilien. Le triathlon a réussi à se faire une petite place, à l’ombre des mastodontes populaires que sont le football, ou le beach volley. Avec un centre névralgique : Florianopolis.

Depuis presque 20 ans, le triathlon fait l’actualité sportive de cette ville de bord de mer, située au sud du pays, dans l’état de Santa Catarina. Elle est devenue il y a presque deux décennies la première ville d’Amérique du Sud à recevoir un événement labellisé Ironman.

C’est sur cette petite île, surnommée «l’île magique» et reliée au continent par un pont suspendu, que le champion de tennis Gustvao Kuerten a vu le jour, et lui a donné ses lettres de noblesse.

Le triple effort y a donc élu domicile, et y a trouvé des conditions atmosphériques idéales, souvent chaudes et ensoleillées, ce qui a favorisé l’organisation d’évènements sportifs d’envergure.

C’est en outre un paradis pour les sports nature, puisque s’y pratiquent largement surf, VTT, randonnée, dans une nature riche et encore préservée, où foisonnent lagons et autres cascades.

La population locale, établie à environ 500 000 habitants à l’année, peut facilement tripler durant la haute saison touristique, preuve de l’attrait de la destination, l’une des plus prisées du Brésil.

Ce qui attire le chaland ? Les plages à perte de vue – on en compte plus de quarante dans la ville – dont les plus célèbres se nomment «Praia dos Ingleses», «Jurere Internacional», «Joaquina» et «Canaviseiras». Elles n’ont pas encore la réputation, en Europe, de Copacabana, mais cela ne saurait tarder.

Parfois comparée à un mix de Saint Tropez et d’Ibiza, la ville n’a rien d’un paradis artificiel, et recèle au contraire une histoire très riche, vieille de plus de 4000 ans, et un patrimoine historique conséquent.

Les sites archéologiques, les églises, les musées et les forteresses à l’architecture portugaise sont là pour en témoigner. Cette nation a produit quelques très bons triathlètes longue distance, tels que Reinado Colucci, bien connu en France notamment pour avoir fini 5e à Embrun, ou avoir remporté à deux reprises le triathlon de Gérardmer, et celui de l’Alpe d’Huez.

Un exemple pour de nombreux triathlètes brésiliens, et sud-américains, qui peuvent donc tenter de suivre les traces de leur idole lors de deux événements majeurs organisés à Florinopolis : l’Ironman et l’Ironman 70.3.

Deux triathlons sinon rien

Dans une ville qui présente toutes les infrastructures adéquates pour accueillir une clientèle internationale et sportive, le co-organisateur Unlimited Sports tient la barre de ces deux évènements avec succès. Lors de la dernière édition, près de 1500 triathlètes se sont présentés au départ de l’Ironman, et se sont mesurés à un parcours plaisant. D’abord une natation dans une mer clémente, mesurée à 21°C, depuis la plage de Jurere.

Puis deux tours de vélo, sur un parcours valloné, et souvent venté, présentant pas moins de 4 bosses à effacer en 180 km. Pour finir par une course à pied plate, sur 4 tours, en centre-ville, concluant ce triptyque.

Un plateau international était venu chercher les slots pour Hawaii. Au final, c’est l’expérimenté athlète américain Andy Potts qui l’emporte. Sorti en tête de l’eau, le triathlète US s’est ensuite échappé en vélo avec le local, Igor Amorelli, et le Britannique Will Clarke, durant 140 kilomètres. Avant de fausser compagnie à ses deux compères, pour poser son vélo avec 4 minutes d’avance sur ses poursuivants. Potts filera vers la victoire en résistant au retour pédestre de Clarke, pour s’imposer en frôlant la barre des huit heures de course (8 h 02:58).

Le triomphe était complet pour les cousins d’Amérique, puisque chez les filles, Sarah Pampiano mettait sous l’éteignoir la locale Pamella Oliveira, 2e à plus de 23 minutes.

En guise d’échauffement à cet Ironman, les Brésiliens se voient proposer, un mois avant, le format 70.3. Parfait pour préparer le «full», et découvrir l’ambiance locale. L’épreuve démarre, elle, de la plage des Anglais, pour ensuite emmener le peloton sur un parcours vélo rapide et très scénique, avant trois tours de course à pied le long des plages scintillantes de Florianopolis.

C’est là-bas que le Français Yvan Jarrige avait décroché sa qualification pour les Mondiaux Ironman 70.3 de Nice 2019, en terminant 2e de l’épreuve, après pas mal de péripéties.

«La course avait bien mal débuté» se souvient le Français. «Je suis tombé dès le départ, sur la plage, où je n’ai pu éviter un concurrent ayant trébuché juste devant moi. J’ai dû chasser une bonne partie de la natation pour revenir au contact. S’en est suivi des sensations assez poussives sur le début du vélo, et ensuite la perte de mon compteur au bout d’un tiers de course».

Grâce à un semi-marathon chronométré en 1h12, Jarrige terminait 2e, laissant la vedette au coureur local Igor Amorelli, impérial à vélo.

Si vous voulez tenter votre chance cette année, suite à la pandémie de COVID, la date de l’IRONMAN a été déplacée au 16 Août et l’Ironman 70.3 a été lui aussi déplacé au 12 Juillet. 40 slots seront distribués sur ce format, pour les Mondiaux Ironman 70.3 2020 qui se disputeront dans une autre destination de rêve, à Taupo, en Nouvelle-Zélande. Et si ce n’est à Florianopolis, ce sera à Fortaleza, Rio, Sao Paulo ou Maceio, les autres épreuves brésiliennes au programme !

En synthèse : les épreuves brésiliennes en 2020

Prévu le 26 avril et reporté au 12 Juillet : Ironman 70.3 Florianopolis

Prévu le 31 mai et reporté au 16 Août : Ironman Florianopolis

Prévu le 21 juin mais annulé pour cette année : Ironman 70.3 Rio de Janeiro :

Le 02 août : Ironman 70.3 Maceio

Le 6 Septembre : Ironman 70.3 Sao Paulo

Le 22 novembre : Ironman 70.3 Fortaleza

Infos : http://ironmanbrasil.com.br/novo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *