La Trans – Maurienne Vanoise

La Transmaurienne Vanoise 2022 proposait 6 jours de pur VTT au cœur d’un des plus beaux domaines cyclables : la Haute Maurienne Vanoise. Pour cette 34e édition, près de 900 concurrents ont pris part à l’une des formules proposées.

Depuis sa création, l’épreuve n’a cessé de faire grandir sa notoriété, pour devenir aujourd’hui une épreuve de référence dans le monde du VTT. Avec plus de 30 ans d’existence, la Transmaurienne Vanoise by Dare2b s’est donnée un nouvel élan depuis 4 ans tout en migrant en Haute Maurienne Vanoise, et en rendant ses parcours plus «ludiques» mais en conservant une belle technicité.

Elle se définit clairement comme une épreuve de caractère, néanmoins accessible à tous grâce aux différentes formules proposées. L’épreuve se différencie également avec ses parcours, traversant des paysages grandioses et magnifiques comme le Mont Cenis, le Fort de l’Esseillon, le hameau de l’Ecot, et bien d’autres.

En 2021, la Transmaurienne Vanoise changeait de braquet pour lancer un projet muri depuis quelques années : le Mode Ultra, en plus de son Mode Compétition proposant deux formules en cinq étapes, la Parcours des 9000, et le Parcours des 6000. Sans oublier un autre Mode Nocturne : la Transmau’ by Night qui soufflait elle- aussi sa 2e bougie en 2022, et proposait une pérégrination nocturne de 14km et 400m D+, accessible à tous.

LE MODE ULTRA

A l’étude depuis de nombreuses années, le Mode Ultra à fait son apparition sur l’édition 2021 de la Transmaurienne Vanoise. Au programme de cette aventure VTT hors- norme, un parcours transfrontalier entre France et Italie à effectuer en duo, et en moins de 50 h. Et, c’est à chacun des duos de composer sa propre aventure ! Le parcours de base fait 150 km et 4 900 m de D+, mais c’est à chaque binôme de décider. Première option franchir la ligne en tant qu’Ultra Expérience. Deuxième option : ajouter les 3 boucles pour devenir un Ultra Finisher ! En 2021, elles n’étaient que 9 équipes (sur les 23 au départ) à devenir des Ultra Finisher, et à surmonter les 260 km et les 9 500 m de D+.

Cette année, même si des passages trop engagés ont été retirés pour plus de plaisir, l’Ultra a emmené les équipes engagées sur des chemins de haute montagne piégeux, techniques et nécessitant parfois quelques mètres de portage. Avec 6 cols à plus de 2 000 mètres d’altitude et près d’une cinquantaine de kilomètres dans le Piémont italien, le tracé de l’Ultra a challengé les participants du début à la fin. Le parcours n’étant pas balisé, c’est uniquement grâce à leur GPS qu’ils pouvaient s’orienter sur la trace.

De stations village en hameaux, de singles techniques en pistes forestières, les participants de l’Ultra ont pu traverser la Haute Maurienne Vanoise de long en large, écouvrant des panoramas verdoyants et des paysages accidentés et rocailleux.

Cette année, 12 duos se sont lancés dans cette aventure un peu folle, au départ de Val Cenis-Lanslevillard. A l’arrivée, sur les 12 équipes inscrites, 9 terminent «Ultra Expérience», et 3 réalisent l’exploit de boucler le tracé total de 260 km et 9500 m de D+ pour se classer «Ultra Finishers». Héros et de cette 2ème édition du Mode Ultra, Francesco Gaffuri et Elias Hoeydonck, «The Iron Team», bouclent le parcours complet de 260 km et 9500 m de D+ en 27 heures et 16 minutes.

LE MODE COMPÉTITION

Le Mode Compétition (ouvert à tous) offre pour sa part 5 jours de course pour une véritable épreuve de VTT Cross Country par étapes, dont une disputée sur un format XCO (orientation) avec 3 options aux choix.

Le Parcours des 9000 est l’épreuve reine de la Transmaurienne Vanoise. Renvoyant au nombre de mètres de dénivelé positif que les participant auront grimpé pendant 5 jours. Le Parcours des 9000 est labellisé UCI XCM 2, offrant des points et primes aux meilleurs compétiteurs et compétitrices. L’épreuve reste toutefois ouverte à tous, licencié ou non, à partir de 19 ans. Les coureurs peuvent choisir de concourir sur l’une ou l’autre étape de leur choix, sans obligatoirement enchaîner les 5.

Le Parcours des 6000, lui, offre la possibilité aux plus jeunes compétiteurs de pouvoir s’aligner sur la Transmaurienne Vanoise, avec des parcours adaptés à leurs niveaux. Le Parcours des 6000 (pour 6000m de D/+) est ouvert à tous à partir de 15 ans, en regroupant les catégories Cadets, Juniors, Open Homme et Open Dame (pour les plus de 19 ans), avec des classements dédiés pour chaque catégorie.

Un choix à la carte et une flexibilité qui aura permis à près de 900 concurrents de s’époumoner dans les magnifiques paysages, entre les deux QG de la courses, basés à Val Cenis les deux premiers jours, puis à Aussois à partir du 3e jour.

Chez les hommes, la bataille a fait rage toute la semaine, et c’est finalement le Suisse Bruno Vitali qui s’est imposé en 12h2mn29s de course sur le Parcours des 9000, devant le Néerlandais Hans Becking et le Belge Sébastien Carabin. Pierre Billaud, premier Français, termine au pied du podium avec un temps de 12h22mn3s.

Du côté des Féminines, après avoir remporté toutes les étapes, Estelle Morel s’empare de la victoire avec un temps total de 14h50mn49s et plus de 30 minutes d’avance sur sa concurrente Margot Moschetti.

Textes : Luc Beurnaux

Photos : LVO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *