IRONMAN LANZAROTE Triathlon

IRONMAN LANZAROTE Triathlon

KENNETH GASQUE

Le triathlon a essaimé sur l’archipel avec souvent le même homme aux manettes, ou à l’origine des évènements. Son nom : Kenneth Gasque. Fondateur du célèbre Club La Santa en 1983, ce Danois, ancien sergent major de l’armée nationale, est devenu d’abord le premier Danois à terminer l’Ironman d’Hawaii en 1985. Trois autres «finish» suivront, avant qu’il ne devienne un organisateur réputé sur son île d’adoption.

Il crée l’Ironman Lanzarote, inauguré en 1992. Chaque année au mois de mai, les triathlètes européens – dont beaucoup de Français cochent cette épreuve mythique au calendrier. Ce fut l‘une des premières compétitions labellisées Ironman en Europe et reste encore aujourd’hui l’une des plus redoutées du calendrier Ironman. L’épreuve est décrite comme l’Ironman «le plus dur du monde», du fait de conditions climatiques toujours très difficiles, avec souvent beaucoup de vent, et une chaleur suffocante.

IRONMAN LANZAROTE Triathlon

L’EDITION 20109

L’an dernier, l’édition 2019 n’avait pas dérogé à cette règle, sans compter que d’inhabituelles trombes d’eau avaient encore corsé un peu plus l’addition. La difficulté propre au parcours (avec notamment 2500 m de dénivelé positif en vélo) a fait que cette épreuve a longtemps stagné, lors des premières éditions, à 500-600 participants maximum. Kenneth Gasque a dès lors laissé l’organisation à la structure du Club La Santa, et depuis, l’épreuve a tranquillement gagné en popularité, accueillant jusqu’à plus de 2200 concurrents en 2014. C’est l’une des rares compétitions Ironman à rester indépendante de la WTC, et à ne pas être organisée directement par des équipes de l’Ironman Corporation.

IRONMAN LANZAROTE Triathlon

UN PARCOURS MYTHIQUE

L’an dernier, 1600 concurrents ont participé à la 28e édition. Fred Van Lierde, adepte des parcours vélo difficiles, y avait trouvé un parcours adapté à ses capacités, et l’avait emporté. Après s’être élancé de la Playa pour la partie natation, les triathlètes font quasiment le tour de l’île en vélo (180 km pour 2550 m D+), à travers le relief du parc national de Timanfaya, un passage dans la vallée des 1000 palmiers, avec notamment un panorama splendide depuis le sommet du Mirado Del Rio. Avant d’en terminer avec un marathon «muy caliente» en bord de plage. Un parcours mythique, mais qui se mérite et qui s’adresse à des triathlètes déjà bien au point en début de saison ! Annulée en 2020, cette épreuve reviendra avec encore plus d’envie au calendrier 2021.

IRONMAN LANZAROTE Triathlon

Prochaine édition : 22 mai 2021

Infos :
www.ironman.com

Photos : James Mitchell, Darren Wheeler

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *