Trails rescapés du 1er trimestre : Ergysport Trail du Ventoux 2020

Compte-rendu de la 18éme édition par Serge Jaulin, organisateur de l’événement.

En cette année d’élections municipales, l’organisation de l’Ergysport trail du Ventoux avait pris la décision dès Avril 2019 d’organiser l’épreuve en 2020 quinze jours avant les dates habituelles. C’est la première année que le trail a eu lieu si tôt, le 8 Mars. Bien leur en a pris…

Au-delà de la mise en place administrative et logistique de l’épreuve qui commence dès Octobre, le gros du travail sur le terrain se fait dans les 10 jours qui précédent l’épreuve. C’était le cas à nouveau cette année, avec un petit plus, l’organisation d’une nouvelle distance de 72 Km. L’équipe des 4 ouvreurs baliseurs était sur le terrain à partir du 27 Février. Déjà, dans cette dernière semaine de février face à la propagation du coronavirus les manifestations de plus de 5000 personnes étaient interdites. Et dès le samedi 28 février, le semi-marathon de Paris était annulé.

Malgré tout, l’organisation du Trail du Ventoux continue son travail sur le terrain. Mais dès le lundi matin nous prenons contact avec la préfecture de Vaucluse pour avoir plus d’information et  pour pouvoir informer les coureurs inscrits et surtout prévenir ceux-ci au plus vite s’il doit y avoir annulation.  Il nous est répondu que pour le moment il n’y a rien de prévu dans le sens de l’annulation. Toutefois, le responsable de la sécurité sanitaire du Vaucluse devrait nous contacter pour faire le point.

Mardi 3 Mars à 15 h : alors que nous sommes sur le terrain du parcours 72 km. On reçoit l’appel du responsable sanitaire de la préfecture de Vaucluse.  D’entrée il m’annonce que la préfecture pour le moment ne souhaite pas annuler l’épreuve qui compte moins de 5000 participants mais souhaite que nous mettions en place des mesures barrières surtout lors de la remise des dossards. C’est en effet le moment où il y a le plus de promiscuité. S’en suit un échange de plus de 45 minutes où je donne toutes les informations concernant les inscrits au trail notamment leur provenance. Ils viennent de toute la France. Afin que le responsable de la préfecture ait tous les éléments en main pour prendre les bonnes décisions le plus rapidement possible et que nous en informions les coureurs inscrits au plus vite. De ce premier entretien en ressort pour le moment, l’autorisation de maintenir la course mais à condition de :

  • Munir tous les bénévoles à la remise des dossards de masques
  • Mettre des bonbonnes de gel hydroalcoolique à l’entrée de la salle.
  • Filtrer les entrées pour limiter le nombre de personnes en intérieur.
  • Mise en place d’un espace lavage de main

Nouveau rendez-vous téléphonique est pris pour le lendemain pour vérifier si nous pouvons bien mettre en place ce dispositif. Dès le soir, nous publions cette information sur le réseau de la course pour en informer les inscrits.  En même temps, nous avons déjà envoyé une de nos collaboratrices acheter 200 masques et 800 gants en latex (pour les athlètes n'ayant pas de gel hydroalcoolique). Mais plus de masques FTP2, que des FTP1, et pour les gants c’est bon. Nous n’avons trouvé que quelques petits flacons de gel plus aucune bonbonne disponible nul part, même chez les fournisseurs médicaux.

Du coup nous réagissons immédiatement et postons sur les réseaux l’information en demandant aux coureurs de se munir chacun de leur gel et de gants. Nous les informons que nous filtrerons les entrées dans la salle de remise des dossards et que ceux qui n’auront pas ce qui est demandé seront redirigés vers un espace pour se laver les mains.

Même si ces mesures pouvaient sembler radicales, elles sont très bien accueillies par les coureurs.

Le lendemain, nouvel entretien avec le responsable de la Préfecture à qui nous exposons le dispositif que nous prévoyons avec l’impossibilité de trouver les gros contenants de Gel Hydro alcoolique. Il approuve notre sérieux dans cette mise en place et reconnais lui-même l’impossibilité de trouver les gels. Il nous annonce qu’une réunion se tiendra le lendemain dans l‘après-midi où normalement la décision définitive de maintien ou d’annulation nous sera spécifiée après notre engagement de mettre en place le dispositif barrière. J’insiste sur le fait que si ça doit être annulé, autant le faire  tout de suite afin de prévenir ceux qui viennent de loin. Il me répond qu’il ne souhaite pour le moment pas annuler au vu de ce que nous mettons en place. Toujours est-il que l’épée de Damoclès est toujours posée sur la tenue de la course. Nouvelle communication sur nos réseaux pour les inscrits ….  On se veut rassurant mais on croise les doigts.

Jeudi fin d’après-midi, toujours aucune nouvelle, à la gravité de la situation s’ajoute une météo capricieuse, pluie toute la journée, neige au-dessus de 1500 mètres. Sur le terrain la décision de passer au sommet ou de faire la substitution sera prise demain matin quand nous monterons là-haut pour voir l’état du terrain après la nuit.

Vendredi matin 6 Mars 8 h. Avec l’équipe du Mont Serein nous sommes sur la Face Nord, tout est blanc mais la couche est peu épaisse et offre des conditions de terrain idéales avec toutefois des zones verglacées. C’est bon Stan et Eric balisent le passage au sommet. C’est certain, si la course a lieu, le 46 franchira le sommet, il reste une petite incertitude pour le 72 km qui devrait y passer vers 5 heures (les prévisions météo annoncent des ressentis à moins 22°C si cela se confirme il faudra annuler le passage de cette nouvelle distance au sommet et le faire bifurquer en dessous) rien n’est encore gagné d’autant que nous n’avons pas encore l’accord définitif de la préfecture.

11h 30 : appel de la préfecture du Vaucluse et confirmation du maintien mais avec mise en garde de bien assurer le dispositif barrière. Il y aura vérification par la gendarmerie. Ok c’est acté et nous communiquons immédiatement sur les réseaux.

Samedi tout est en place pour la remise des dossards à 14 h. Tous les bénévoles gantés et avec les masques, filtrent à l’entrée de la salle, vérification, espace lavage des mains. Tous les coureurs ont bien respecté les consignes. Plus de 90 % d’entre eux ont leurs gels ou leurs gants, et les autres vont sans problème se laver les mains. La gendarmerie passe 2 fois et peut constater le sérieux du dispositif.

L’Ergysport Trail du Ventoux 2020 aura bien lieu. C’est un soulagement pour tout le monde.

Sur le terrain Stan et Eric peaufinent le 72 Km alors que Thiery vérifie le sommet le vent souffle fort des rafales à plus de 100 km/h sur les crêtes mais les prévisions annoncent plus aucun vent demain  et grand beau.

03 h 45 : les frontales s’allument sur la ligne de départ de l’XTrail. C’est 254 coureurs sur les 298 inscrits qui partent à l’assaut de ce nouveau parcours. Le vent a calé, il fait presque doux en bas dans la combe de Maraval où Franck attend les coureurs dans les abris sous roche où il a fait un petit feu...

Passage au sommet des premiers à 05 h30. Pas un souffle de Vent. Ressenti autour des moins 5°C à peine. C’est magique cette file de frontales sur les crêtes. Martin Kern a déjà pris les devants alors que les premières lueurs du jour illuminent les crêtes. Sandra Martin pointe première féminine à la base de vie d’Aurel, le premier ravito au 39ème km ou soupe chaude et salade composée d’épeautre permettent à tous de se refaire la cerise. Rien ne bougera en tête. Martin Kern remporte cette première édition de l’XTRAIL en 7 h 27. Sandra Martin sur ses terres signe également une belle victoire.

8 h : les 1200 participants de l’épreuve reine qui ouvre le Golden Trail Challenge sont lâchés. Devant les avions de chasse, emmenés par le triple vainqueurs Marc Lauenstein, imposent un train d’enfer. Au Sommet ils passent à trois Marc, Nicolas Martin et Dawide Cheraz. La bataille se poursuivra jusque dans les derniers kilomètres où Marc fera à nouveau la différence et s’imposera pour la 4ème fois consécutive, en battant à nouveau son chrono en 3 h 37mn 37s avec 12 secondes d’avance sur Nicolas Martin et quelques minutes sur Ludo Pommeret et Thomas Cardin qui arrivent main dans la main, cinquième l’italien Davide CHERAZ

Chez les femmes, Camille Bruyas s’impose sans problème en 4 h 31 56 devant Ariane WILHEM en 4 h 48 mn. Troisième Renée CARDINAALS en  5 h 4 mn

Sur le 23 Km, victoire de Theo Bourgeois en 1 h 57 mn 7 s et chez les femmes de Laure DESMURS, compagne de Martin Kern en 2 h 26 mn 23 s

A tous les ravitos, les bénévoles étaient aussi avec les gants. Les ravitos étaient délimités et interdit au public qui devait rester à plus de 2 mètres des coureurs.

Une superbe édition tant du point de vu sportif que météo malgré un contexte tendu et incertain, l’organisation a assuré avec toutes ses équipes un dispositif qui certes a beaucoup alourdi l’avant course mais qui a permis de préserver la santé de l’ensemble des coureurs et leur a donné une occasion rare en ce début d’année de vivre leur passion.

Rendez-vous pour la 19éme édition les 13 et 14 Mars 2021.

D’ici là prenez soin de vous et de vos proches.

Tous les résultats et infos diverses   www.ergysport-trailduventoux.fr

8 pensées sur “Trails rescapés du 1er trimestre : Ergysport Trail du Ventoux 2020

  • avril 2, 2020 à 9:52
    Permalink

    Merci Serge pour cette mobilisation qui a permis au trail d’avoir lieu. J’habite en région parisienne et mes parents dans le Vaucluse. Grâce a la tenue du trail j’ai pu voir mon père pour la dernière fois car il est décédé quelques jours après. Je dédié donc cette course a mon Papa et je te remercie pour ton dévouement pour les coureurs qui quelques fois dépasse le cadre purement sportif.
    Gilles

    Répondre
    • avril 2, 2020 à 10:28
      Permalink

      Bonjour Gilles ,

      Toute l’équipe de l’Ergysport Trail du ventoux vous témoigne toute sa sympathie . Bon courage et prenez garde à vous . Serge JAULIN

      Répondre
  • avril 2, 2020 à 10:20
    Permalink

    Bonjour,
    Merci pour votre compte rendu.
    Une remarque tout de même. Est ce que quelqu’un est au courant qu’il y a eu une course de 9km pour une bonne cause??? Personne n’en parle. Je trouve ça négligeant !!!

    Répondre
  • avril 2, 2020 à 10:25
    Permalink

    Merci pour votre dévouement, votre enthousiasme et votre sérieux! Le 72 était un parcours sauvage et magnifique. Les bénévoles souriants et chaleureux. Vivement le Off àla fin du confinement que nous viendrons certainement faire en famille pour remercier les soignants et soutenir l’économie locale, super initiative. Mille fois merci. Thomas

    Répondre
  • avril 2, 2020 à 11:57
    Permalink

    Première fois pour moi sur le Ventoux. Sur le 72 km, un trail bien pensé, bien rude, bien placé en début de saison. Une arrivée au sommet du Ventoux pour le lever de soleil, le top. Un balisage bien dosé, des ravitaillements copieux et avec beaucoup de générosité de la part des bénévoles. Votre ultra est bien né, longue vie à lui.. Reste à lui trouvé un joli nom

    Répondre
  • avril 2, 2020 à 2:01
    Permalink

    Bonjour !

    Je ne peux que vous complimenter pour ce trail, le parcours est magnifique et pour cette édition le beau temps était aussi de la partie.

    Je regrette seulement que les « basculés » du 46 vers 21km figurent dans le classement du 46km, ceci vient fausser le classement d’autant plus qu’ils sont publiés à la FFA.
    Je pense qu’au vu du nombre de bénévoles il est très facile d’en désigner un qui vient soit barrer le dossard ou autre chose. Votre position se semble pas être celle-là après avoir interrogé votre prestataire de chronométrage. Dommage.

    Répondre
  • avril 2, 2020 à 2:34
    Permalink

    Bonjour, je me suis régalée sur le 26kms, une super organisation et surtout nous avons été régulièrement informés en amont de toutes les dispositions prises.
    Un seul bémol : très bien les mesures barrières avant et au retrait des dossards par contre un très mauvais point au ravitaillement final qui s’est fait dans une salle confinée, sans que l’on nous demande de nous laver les mains à l’entrée (et oui inutile de vous rappeler que nous coureurs, nous nous mouchons en courant, nous crachons par fois etc…) bref ça c’était du grand n’importe quoi et tout le monde qui plongeait ses doigts dans les oranges ! personnellement quand j’ai vu ça je suis vite ressortie à l’extérieur !
    en tout cas je reviendrai sans doute en 2021, le parcours était splendide et varié.
    Véronique
    Pdte d’un club ESL TERNAY au sud de Lyon

    Répondre
  • avril 2, 2020 à 4:42
    Permalink

    Vous avez surement du mettre un cierge dans l’église de Bédoin , que le trail soit maintenu,que la météo nous épargne (la veille et le lendemain des courses le vent soufflait à plus de 100km/h tenait du miracle.Sacrée organisation ,un grand merci à tous les bénévoles qui n’ont surement pas du compter leurs heures.
    Que dire du parcours (72) exigeant mais pas trop technique ,quand au panorama …à couper le souffle (déjà que j’ en manquais !!) avec en prime un petit manteau neigeux qui a magnifié les paysages .Un grand BRAVO !!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *