Sébastien Raichon – Plaisirs multiples

Sébastien Raichon, 44 ans, est le prototype du sportif outdoor polyvalent dans tous les domaines de l’endurance. Ce qui en fait l’un des meilleurs raideurs de l’Hexagone, au sein de l’équipe vauclusienne des 400Team. Portrait…

raid-web-1

Sa tignasse rousse et hirsute, souvent coincée sous un bandana, en font une « gueule » reconnaissable entre mille dans son milieu de prédilection, le raid-multisport. Sébastien Raichon « sudiste » d’adoption – il a débarqué en PACA en 2001 – est en effet l’un des leaders de cette discipline en France, et même au niveau mondial. Issu des sports traditionnels tels que le judo, le foot, l’athlétisme et même la marche athlétique, c’est avec sa nomination à Avignon, que ce prof d’EPS a voulu élargir son « champ des possibles », et assouvir sa passion des grands espaces grâce au Raid Multisport, un enchaînement sur plusieurs heures ou plusieurs jours, d’une multitude de disciplines (trail, Course d’Orientation, VTT, kayak, ateliers de cordes, etc…). Ecumant le circuit régional, puis national, Sébastien Raichon a ensuite fondé une association multisport, nommée 400 team, et une équipe de raid du même nom, pour aller se frotter, au fil de sa progression, au gratin mondial, notamment sur la « coupe du monde » de la spécialité, le circuit Adventure Raid World Series (ARWS).

S’il a tout gagné sur le territoire français, l’objectif du quatuor « barré »  par Seb est de s’affirmer au plus haut niveau mondial, sur des formats de course extrême, en progression non-stop. Comme sur le Raid In France, manche française de la Coupe du monde ARWS, qui propose tous les ans environ 400km de course, entre 10 et 15 0000m de dénivelé, plus de 100 heures de course non stop et … 11 heures de repos obligatoires. Avec son trio de complices, Seb écume aussi le monde, à la recherche de l’aventure, la vraie. Brésil, Equateur, Etats-Unis, Afrique, Costa Rica, sont autant d’expériences inoubliables, toujours bouclées dans le top 10, voire mieux. « Ce genre de format, c’est l’aventure avec un grand A, hors du temps.

raid-web2

On est 4, mais on se doit de n’être qu’un. On traverse des moments difficiles qui rendent encore plus forts les moments d’euphorie » explique le capitaine de l’équipe.  « Une course comme ça, c’est comme une immense énigme de plusieurs jours qu’on arriverait à résoudre au dernier moment, avant tout le monde ! » image cet orienteur patenté pour définir ce qui attise sa motivation à courir le monde dans les endroits les plus isolés. 2016 n’aura pas été une saison des plus simples pour l’équipe. La qualification pour les Championnats du monde en Australie (du 8 au 18 novembre prochain) aura été compliquée, l’équipe ayant été contrariée dans son programme de qualification par des blessures successives d’éléments clés. Néanmoins, leur récente 2e place derrière les champions du monde néo-zélandais sur le Raid In France, dans les Pyrénées, leur a assuré cette place qualificative. Une nouvelle « chasse au trésor » palpitante attend donc Seb et ses équipiers dans quelques semaines !

Une vidéo à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *